Noticias

Alors que l’essentiel des entreprises du Pays voient leur activité sérieusement perturbée, Devellyn, start-up d’IncubAlliance en intelligence artificielle et géolocalisation indoor, a saisi l’occasion pour proposer dans un délai record une solution suscitant déjà énormément d’attente : 6FeetSafe, une flotte de badges de contrôle de distance de sécurité entre individus. Où en est le développement ? Quand ces badges intelligents seront-ils opérationnels ? Qui pourraient en être les premiers bénéficiaires ? Olivier Guermeur, fondateur et CEO de Devellyn depuis 2017, nous dit tout.

En temps normal, en quoi consiste l’activité de Devellyn ?

Nous déployons des solutions de géolocalisation indoor intelligentes dans les grands hôpitaux, les centres commerciaux, les usines et les plateformes logistiques. En prolongeant ainsi l’expérience GPS en intérieur, nous contribuons à la création de bâtiments intelligents, qui distribuent la bonne information à la bonne personne, juste avant qu’elle ne découvre qu’elle en a besoin. Le suivi en temps réel des actifs et des personnes, associé à une IA performante constitue aujourd’hui le principal levier d’amélioration de la sécurité, de la qualité et de la rentabilité de ces entreprises en redonnant du temps au gens.

A quel moment avez-vous fait le choix de créer 6FeetSafe ?

Dès le début du confinement, nous nous sommes rendu compte combien il était difficile de respecter et de faire respecter la fameuse distance de sécurité de deux mètres entre individus, que ce soit dans les hypermarchés où nous sommes encore autorisés à faire nos courses ou sur les chantiers pour ceux qui ne peuvent pas télé-travailler (BTP, plateformes logistiques, usines d’assemblage, agriculture). C’est ce constat qui nous a donné l’idée d’adapter notre solution et de proposer un badge destiné à aider chacun d’entre nous à contrôler nos déplacements en nous alertant quand nous oublions la consigne. C’est ainsi qu’est né 6FeetSafe.

Concrètement, à quoi ressemble et comment fonctionne cette solution ?

Il s’agit d’une flotte de badges qui connaissent en temps réel la distance qui les séparent les uns des autres. Ils communiquent anonymement entre eux mais à l’inverse des outils Bluetooth actuellement en développement, ont une capacité de PREVENIR les risques de contamination car ils sont capables de calculer les distances EN TEMPS REEL et d’avertir immédiatement quand celles-ci ne sont pas bien respectées. Leur utilisation est intégralement gérée par les utilisateurs (visiteurs et employés).

Ces badges sont programmés pour commencer à alerter discrètement leur porteur dès qu’un autre badge entre dans un périmètre défini au préalable. Ainsi lorsque deux badges se rapprochent, ces deux badges commencent à sonner puis à s’éclairer, de plus en plus fort à mesure que la distance se réduit.

Il s’agit d’une solution très simple d’utilisation, ne supposant aucune infrastructure spécifique, fonctionnant en intérieur comme en extérieur, sans GPS.

Chaque badge peut facilement être appairé à un smartphone, ce qui permet de modifier les paramètres du badge et d’identifier facilement le porteur (avec son accord). Nous pouvons ainsi proposer en complément un service de «Backtracking» qui à mon avis va bientôt être imposé à toutes les entreprises qui rouvrent. En résumé, nous sauvegardons les distances entre badges et pouvons donc remonter dans le temps pour informer toutes les personnes qui auraient été proches d’un malade et dont les symptômes seraient apparus plusieurs jours après leur rencontre.

Où en êtes-vous précisément du développement de cette solution ?

La première version de notre solution est disponible. Elle est issue des milliers d’heures de recherche que Devellyn avait déjà consacrées pour concevoir une solution pour les hôpitaux et les grandes entreprises, notamment dans la distribution. Dans sa version actuelle, elle va déjà permettre aux opérations les plus critiques de continuer à fonctionner et à d’autres industries de reprendre leurs activités plus rapidement, sans que leurs employés se sentent obligés d’exercer leur droit de retrait.

Qui seront les premiers bénéficiaires de cette solution ?

Les premiers à avoir manifesté leur intérêt pour cette solution sont les responsables des sièges sociaux, des usines, entrepôts et chantiers de BTP au sein desquels, malgré le confinement, nombre d’actifs continuent de travailler en tentant, tant bien que mal, de respecter les gestes barrières et la distanciation préconisés par les autorités. Munis de leur badge, ils pourront se concentrer sur leur tâche sans avoir à se soucier d’observer leurs collègues puisque leur badge les alertera si l’un d’entre eux se trouvait trop proche. Nous avons également fait l’objet d’une importante demande de la part des musées et parcs d’attractions qui souhaiteraient pouvoir fournir un badge à chaque visiteur, et ainsi démarrer dans de bonnes conditions la saison estivale 2020.

Avec le déconfinement qui se met en place, quelle sera l’utilité de 6FeetSafe sur le long terme ?

Alors qu’un déconfinement progressif se met en place depuis le 11 mai 2020, une récente étude scientifique réalisée pour le Gouvernement français basée sur un modèle épidémiologique robuste, prédit un rebond de l’épidémie et la nécessité d’un second confinement. Selon cette étude, seule l’association des mesures de distanciation sociale au port d’un masque pourra permettre un ralentissement efficace de l’épidémie et du taux de mortalité.

L’enjeu à court terme est d’ordre stratégique : faire repartir l’activité économique des entreprises de toute urgence en contribuant à la sécurité sanitaire des salariés. C’est-à-dire mettre immédiatement une solution à disposition des salariés de toutes les entreprises, en les aidant à respecter une distance de sécurité suffisante.

L’enjeu à long terme est de migrer vers une solution grand public à très bas coût, afin de pouvoir équiper une part significative de la population active et de pouvoir ainsi disposer à chaque instant des deux semaines d’historique de contacts en cas de récidive de l’épidémie de Covid-19 ou de démarrage d’une nouvelle pandémie.

Comment Devellyn se prépare-t-elle à ce challenge ?

Le Badge en déploiement dans les grandes entreprises est un petit bijou de technologie (brevetée), capable de sécuriser des milliers d’employés dans un même bâtiment. Il est beaucoup trop cher pour pouvoir être vendu, dans les circonstances actuelles de très grande incertitude. C’est pourquoi Devellyn a choisi un mode de commercialisation basé sur la location pure.

Pour que la population active puisse disposer d’une solution « Grand Public », nous avons conçu un tout petit boitier qui vient se ficher dans la prise d’alimentation de n’importe quel téléphone. Il utilisera toute l’électronique et l’énergie du téléphone et pourra donc être produit à un coût très inférieur au Badge 6FeetSafe actuel.

Le développement de ce boitier implique des investissements lourds, notamment en termes de développement informatique pour pouvoir être compatible avec tous les modèles de Smartphones. Nous lançons donc avant la fin du mois de mai une campagne mondiale de crowdfunding avec Kickstarter, dans l’espoir de lever très rapidement une dizaine de millions d’Euros.